Travail
Renforcer la transparence des écarts de salaire femmes-hommes et élaborer des critères objectifs de calcul grâce à un logiciel commun

Les modalités pour toutes les entreprises de plus de 50 salariés sont fixées par décret sur le fondement des préconisations issues de la mission confiée à Sylvie LEYRE DRH chez Schneider Electric. L’entrée en vigueur se fera au 1er janvier 2019 pour les entreprises de plus de 250 salariés et au 1er janvier 2020 pour les entreprises de 50 à 250 salariés.

[#25novembre] La loi #avenirpro va obliger les entreprises à l’égalité salariale inscrite ds la loi depuis 46 ans
🌡️L’index de l’égalité ♀️♂️mesurera les écarts de salaire injustifiés
🗓️3 ans pour rattraper ces écarts
💶En cas de non-conformité, des sanctions financières pic.twitter.com/OgreDdd7sm

— Ministère du Travail (@Minist_Travail) 25 novembre 2018

[#EgaliteFH] La loi #AvenirPro crée 5 indicateurs pour mesurer les performances des #entreprises en matière d'#EgalitéPro. Chaque indicateur est pondéré pour donner un score sur 100 ⤵️ pic.twitter.com/Vnoxv2LWgK

— Ministère du Travail (@Minist_Travail) 22 novembre 2018

[#25novembre] La loi #avenirpro oblige les entreprises à l’égalité salariale
🗓️3 ans pour corriger les écarts de salaire
🖥️transparence sur l'égalité salariale
🚨contrôles de l’Inspection du travail x4 ➡️ 1350 à 7000 par anhttps://t.co/UJ3xc0Epox pic.twitter.com/YnWqD23apC

— Ministère du Travail (@Minist_Travail) 25 novembre 2018

Les autres engagement Travail